INFORMATION SUR LE MARCHÉ BOURSIER

logo-DOO-TMX-B&W

Les actions avec droit de vote subalterne de BRP Inc. sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole « DOO ».

POLITIQUE EN MATIÈRE DE DIVIDENDES
Depuis l’an de son premier appel public à l’épargne en mai 2013, l’entreprise n’a pas déclaré ou payé de dividendes sur ses actions. Toute décision future de payer des dividendes sur les actions est à l’entière discrétion du conseil d’administration et dépendrait, entre autres choses, des résultats opérationnels de l’entreprise, des besoins et surplus actuels et à venir en matière de liquidités, de la condition financière, des restrictions contractuelles et de ses engagements aux termes de conventions de financement (notamment des restrictions de la convention de crédit à terme et de l’accord de crédit renouvelable ou d’autres accords matériels de l’entreprise), des examens de la solvabilité imposés par le droit des sociétés et d’autres facteurs que le conseil d’administration peut juger pertinents.

COUVERTURE DES ANALYSTES¹
BMO Marchés des Capitaux • Canaccord Genuity • Marchés des capitaux CIBC • Citigroup • Valeurs mobilières Desjardins • GMP Securities • Morningstar • Financière Banque Nationale • Northcoast Research • RBC Marchés des Capitaux • Robert W. Baird & Co. • Banque Scotia • UBS • Wells Fargo

¹ Recherches d’analystes connues de l’entreprise au 31 mars 2017.

CALENDRIER PROVISOIRE DES BÉNÉFICES POUR L’EXERCICE 2018

Premier trimestre : le jeudi 1er juin 2017
Deuxième trimestre : le vendredi 1er septembre 2017
Troisième trimestre : le vendredi 1er décembre 2017
Quatrième trimestre : le jeudi 22 mars 2018

ACTIONS ÉMISES ET EN CIRCULATION
Au 28 avril 2017, les actions émises et en circulation de BRP Inc. consistent en 32 800 865 actions à droit de vote subalterne et 79 023 344 actions à droit de vote multiple.

ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES
La réunion aura lieu à 11 h, heure normale de l’Est, le 1er juin 2017 au Centre de développement de produits, 841, rue Cartier, Valcourt, Québec. La date de clôture des registres pour les actionnaires est fixée au 12 avril 2017.

DEMANDES D’INFORMATIONS
Les analystes, les actionnaires et les professionnels de l’investissement intéressés peuvent envoyer leurs demandes liées aux affaires à l’adresse suivante :

Service des Relations avec les investisseurs
BRP Inc.
726, rue Saint-Joseph
Valcourt, Québec  J0E 2L0  Canada
Tél. : +1 450 532-2211
Courriel : ir@brp.com

SERVICES AUX ACTIONNAIRES
Pour les services liés aux actionnaires, notamment le changement de nom ou d’adresse du patrimoine, les transferts d’actions, les règlements, les certificats d’actions perdus et les courriers en double, veuillez contacter l’agent des transferts à l’adresse suivante :

Computershare Investor Services Inc.
100, avenue University, 8e étage
Toronto (Ontario)  M5J 2Y1  Canada
T +1 866 245-4053
www.centredesinvestisseurs.com/service

POUR  DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS
Pour consulter l’évaluation annuelle de l’entreprise et les informations financières liées, pour en savoir davantage sur les produits, télécharger les brochures des produits ou trouver un concessionnaire, veuillez vous rendre sur le site de l’entreprise à l’adresse brp.com.


DÉCLARATIONS PROSPECTIVES
Dans cette évaluation annuelle, certaines déclarations sur les plans actuels et futurs, les attentes et les intentions, les résultats, les niveaux d’activité, le rendement, les objectifs ou les réalisations ou tout autre événement ou développement futur de l’entreprise constituent des déclarations prospectives. Les termes « pouvoir », « s’attendre », « planifier », « tendances », « indications », « anticiper », « croire », « estimés », « probables » ou « éventuels » ou l’utilisation de formes négatives ou de variantes de ces termes ou d’autres termes et expressions comparables visent à signaler des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont fondées sur des estimations et des hypothèses de l’entreprise à la lumière de son expérience et de sa perception des tendances historiques, de la conjoncture actuelle et des développements futurs prévus, ainsi que d’autres facteurs qu’elle croit pertinents et raisonnables dans les circonstances, mais rien ne garantit que ces estimations et hypothèses soient exactes, ou que la direction, les objectifs, les plans et les priorités stratégiques de l’entreprise seront atteints.

De nombreux facteurs pourraient faire en sorte que les résultats, le niveau d’activité, le rendement et les réalisations de l’entreprise, ou les événements ou développements futurs, diffèrent sensiblement de ceux envisagés par les déclarations prospectives, notamment, et sans s’y limiter, ceux identifiés dans le formulaire d’information annuel de BRP, les discussions de la direction, l’analyse de l’état financier et les résultats des opérations.

Les déclarations prospectives ont pour but de fournir au lecteur une description des attentes de la direction au sujet du rendement financier de l’entreprise et elles peuvent ne pas être pertinentes dans d’autres buts ; les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux déclarations prospectives figurant aux présentes. De plus, à moins d’indications contraires, les déclarations prospectives contenues dans la présente Revue annuelle sont faites en date de cette Revue annuelle, et l’entreprise n’a pas l’intention et décline toute obligation d’actualiser ou de réviser ces déclarations prospectives à la lumière de nouveaux éléments d’information, d’événements futurs ou pour quelque autre motif, sauf si elle y est tenue en vertu de la Loi des réglementations en valeurs mobilières applicable. Les déclarations prospectives contenues dans cette Revue annuelle sont présentées sous réserve expresse de cette mise en garde.

MESURES NON IFRS

Cette Revue annuelle fait référence à certaines mesures non IFRS. Ces mesures ne sont pas reconnues aux termes des normes IFRS, n’ont pas de signification normalisée selon ces normes, et sont donc difficilement comparables aux mesures similaires présentées par d’autres entreprises. Elles offrent des informations supplémentaires afin de compléter les mesures IFRS en fournissant une meilleure compréhension des résultats opérationnels de l’entreprise selon la perspective de la direction. Par conséquent, elles ne doivent pas être considérées de manière isolée ou en remplacement de l’analyse des informations financières de l’entreprise rapportées conformément aux normes IFRS. L’entreprise utilise des mesures non IFRS, notamment le BAIIA normalisé, le revenu net normalisé, le bénéfice normalisé par action en circulation et le bénéfice normalisé par action après dilution.

Le BAIIA normalisé est fourni pour aider les investisseurs à déterminer le rendement financier des activités opérationnelles de l’entreprise de façon uniforme en excluant certains éléments non pécuniaires, comme l’amortissement, la charge de dépréciation et le profit ou la perte de change sur la dette à long terme de l’entreprise libellée en dollars américains. D’autres éléments, comme les coûts de restructuration, peuvent également être exclus du revenu net dans le calcul du BAIIA normalisé, car ils sont considérés comme n’étant pas représentatifs du rendement opérationnel de l’entreprise. Le revenu net normalisé, le bénéfice normalisé par action en circulation et le bénéfice normalisé par action après dilution, en plus du rendement financier des activités opérationnelles, prennent en compte l’impact des activités d’investissement, des activités de financement et des impôts sur le revenu sur les résultats financiers de l’entreprise.

L’entreprise considère que ces mesures non IFRS sont des mesures supplémentaires importantes du rendement financier, car elles éliminent des éléments qui ont moins de prise sur le rendement financier de l’entreprise, et mettent en valeur les tendances dans son cœur de métier qui n’apparaîtraient peut-être pas en se basant seulement sur les mesures IFRS. L’entreprise considère également que les analystes en valeurs mobilières, les investisseurs et autres parties intéressées utilisent fréquemment des mesures non IFRS dans l’évaluation des entreprises, qui pour nombre d’entre elles présentent des mesures similaires lorsqu’elles dévoilent leurs résultats. La direction utilise également des mesures non IFRS afin de faciliter les comparaisons de rendement financier d’une période à une autre, de préparer les budgets opérationnels annuels, d’évaluer la capacité de l’entreprise à assumer sa dette, ses dépenses en capital et ses exigences en matière de fonds de roulement futures. Elle utilise également ces mesures pour déterminer les rémunérations incitatives à court terme de ses employés. Dans la mesure où les autres entreprises calculent ces mesures non IFRS différemment de la façon dont l’entreprise le fait, ces mesures ne sont pas comparables à celles dévoilées par les autres entreprises, même si leur intitulé est similaire. Veuillez consulter les discussions de la direction de l’entreprise et l’analyse des conditions financières et des résultats opérationnels de l’entreprise pour l’exercice 2017, disponibles auprès de SEDAR sur le site www.sedar.com, pour obtenir des définitions et des comparaisons du BAIIA normalisé, du revenu net normalisé et du bénéfice normalisé par action après dilution par rapport aux mesures IFRS les plus directement comparables.